Edgar Jayet

  • OTUP2019

    Ecole Camondo

    2019

    Les halls d’entrée qu’ils se trouvent dans un immeuble hausmannien ou dans une tour de Beaugrenelle ont en commun un certain nombre de fonctions. On y retrouve boites aux lettres, luminaires et l’inévitable écho créé par cet espace vide que l’on ne sait pas meubler. Ces fonction communes doivent trouver leur place dans des lieux aux dimensions variables, et aux décors multiples. Tout l’enjeu de ce projet était d’offrir une collection d’objets pouvant aisément s’installer dans une grande variété de halls. Assumant un vocabulaire technique et reprenant les assemblages d’objets déjà existants, la lampe est pensée comme un dérouleur, la boîte aux lettres comme un étai, la suspension acoustique comme une grille. Ce sont ces parallèles qui confèrent à cette collection toute sa modularité, clé de leur usage à venir.
    Entrance halls in Paris whether they are in Hausmannian buildings or in a Beaugrenelle tower have a number of functions in common. We find mailboxes, lights and the inevitable echo created by those empty spaces that we never know how to furnish. Those common functions must find their place in places of varying dimensions and multiple decorations. The challenge of this project was to offer a range of objects that could easily be installed in a wide variety of halls. Assuming a technical vocabulary and taking up the already existing assemblages of objects, the lamp is conceived as an unwinder, the mailbox as a prop, the acoustic suspension as a grid. It is these parallels that give this collection all its modularity, the key to its future use.