Edgar Jayet

  • Gare SNCF Fontainebleau2019

    Ecole Camondo

    2019

    Si l’on considère une voie ­ferrée ­selon son point de départ et ­d’arrivée, elle les relie, les ­rassemble, les connecte. Que se passe-t-il ­néanmoins de part et d’autre de cette dernière dans une ville ­enclavée comme Fontainebleau ? Les Hommes en y construisant une voie ferré ­n’ont-ils pas condamné tout un ­territoire à une inéxorable scission ? Abandonner les lois des Hommes et nous placer sous l’égide des lois du ciel, les seules à omettre cette ­s­cission. Le vent, le soleil et la ­topographie comme seuls guides, capables de faire ­abstraction des frontières terrestres en ­conférant un axe majeur et naturel au projet. Abritant du vent, projetant des ombres, et s’adossant à la vallée, un mur se dresse. Selon ce même axe naturel, il organise les fonctions de part et d’autre entre Nord et Sud, entre espaces verts baignés soleil et coeur de gare abrité. Intégrant les nouveaux usages des voyageurs, la gare de Fontainebleau ­devient un lieu de passage où le sous-terrain, comme ­articulation centrale, concentre toutes les circulations. Un axe, une direction, une dorsale en somme qui en se plaçant sous le signe du climat, en embrassant le territoire indiquent de nouveaux usages en ­accord avec leur temps. C’est alors que l’on sent cette brise dans notre dos et ce soleil qui cogne. On se dit que l’on resterait bien un peu mais le train va partir...
    If we consider a railway according to its of departure and arrival, it connects them, brings them together. What happens however on either side of it in a landlocked town like Fontainebleau ? Didn't we by building a railway condemn a whole territory to an inexorable split? Abandoning here the laws of humans to place ourselves under the aegis of the laws of the sky, the only ones to omit this division. Wind, sun and topography as the only guides able to delete borders, to confer a major and natural axis to the project. Sheltering from the wind, casting shadows, and leaning against the hill, a wall rises up. According to this same natural axis it organizes the functions on either side between North and South, between green spaces bathed in sunlight and the sheltered heart of the station. Integrating new uses, Fontainebleau station becomes a place you pass by, where the underground concentrates all traffic. It is only then that we feel the breeze in our back and the sun banging. We tell ourselves that we would like to stay for a while but the train is about to leave...